J’ai pensé commencer par vous partager le texte initiateur de ma démarche.

Attention, il n’est pas très scientifique. Certains diront même qu’il est assez quétaine. Je vous promets des recherches rigoureuses et des témoignages sentis pour la suite.

inspiration-words

Par contre, ce texte a le mérite de m’avoir fait comprendre que nous sommes de plus en plus nombreux à rechercher une vie qui ne se limite pas à un seul emploi ni à un seul lieu. Moi qui continuais de croire que j’étais anormale… que l’amour de ma famille, de mes amis et de mes lieux d’ancrage ne se conjuguait pas avec mon besoin vital de réaliser plein de choses, de passer chaque seconde de ma vie à découvrir ce que le monde a à offrir de gens merveilleux, de paysages et d’activités qui le sont tout autant. Je souhaite qu’ensemble, on fasse éclater cette pensée qui m’assaille depuis mon départ de la maison il y a maintenant 8 ans.

Je me suis longtemps sentie prisonnière de mon incompatibilité à la « marche à suivre » générale qui consiste à gravir les échelons d’une même entreprise un à un pour finalement « réussir » sa vie. J’ai le désir de monter ces mêmes échelons, mais dans des compagnies différentes ou encore de ne plus concevoir le travail en terme d’échelons. Il est vrai qu’une personne qui a développé un fort lien d’appartenance pour une compagnie à travers les années saura et voudra s’y impliquer et réagir à ses besoins. Parallèlement, une autre personne qui a vécu des expériences semblables ailleurs apportera un regard compréhensif et inédit sur le développement de l’entreprise.

Bref, je tente encore de me défaire de l’idéologie de la vie « rangée » typique . Comme si l’organisation et la rationalité devaient être contradictoires à une variété d’expériences. On m’a trop souvent dit que je ne savais pas ce que je voulais et que je devais me trouver UNE passion, UNE vocation. Je crois que mon anormalité ne le sera plus bientôt et je préfère entrer dans cette vague plutôt que me contraindre à m’enliser dans la norme actuelle.

Les textes et vidéos que je vous partage aujourd’hui définissent la personne de « génération Y », la « multipotentielle » le groupe des « milléniaux » et tentent d’expliquer ce qui la distingue des autres. On nous propage des belles paroles d’acceptation et d’affirmation de soi. Une fois cette étape accomplie, il nous faut tout de même nous intégrer à la société et trouver un emploi, cet emploi dans lequel nous pouvons nous réaliser tout se rendant utile à la communauté. Comment y arriver?

Cette page, je la crée d’abord pour vous. Je possède déjà quelques connaissances à partager sur l’adaptation loin de sa ville natale et je crois humblement que ces notions pourraient intéresser des gens. D’ailleurs, si vous avez besoin d’approfondir un sujet, je pourrai vous aider à compléter vos informations et ensuite permettre à d’autres de profiter de nos trouvailles. J’en ai encore beaucoup à apprendre et il reste du chemin à faire pour atteindre une accessibilité d’emploi rapide aux épicuriens. Ce projet provient donc de mon besoin de sécurité dans l’aventure.

Surtout, cette page aidera mon entourage à comprendre qui je suis vraiment.

inspiration

 

La génération Y, un nouvel idéal de vie?

Sur le sujet, vous pouvez consulter le segment « Milléniaux et consommation » de l’épisode Banc Public diffusé à Télé-Québec ou l’article de blog « Ne cherchez plus, vous êtes ce qu’on appelle un multipotentiel » publié sur Medium par Timothée Boussardon.

Milléniaux et consommation

Ne cherchez plus, vous êtes ce qu’on appelle un multipotentiel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s